La SCOP‎ > ‎Nouvelles de La Guilde‎ > ‎

Entretien Exclusif avec... Marie !

publié le 23 déc. 2016 à 04:43 par Guillaume Herbert

Aujourd'hui
 nous sommes avec Marie en direct de l’atelier de “La Guilde” pour une petite interview qui, j'espère, nous permettra de connaître un peu mieux cet étrange personnage. Nous commençons par un café et Marie me présente l’atelier et les bureaux à l’étage. Je peux déjà entrevoir plusieurs costumes fraîchement créés, certains encore pris dans la machine à coudre. Des objets incroyables, soigneusement rangés sur des grandes étagères, nous entourent, je devine déjà des éléments de décors qui serviront aux histoires dans lesquelles La Guilde nous fera voyager très bientôt...

    L'Echo du QG : Bonjour Marie! Pour vous présenter, pouvez vous nous raconter rapidement votre parcours ?
    Marie : En premier lieu, je tiens à dire que je déteste profondément les interviews ou tout type de matraquage médiatique. Soyez donc certains que ce sera une des rares occasions pour vous, de me lire ou de me voir, sauf cas particuliers :) Je suis une actrice de l’ombre, j’ai toujours été attirée par l’organisation, l’envers du décor, les gens qui font pour l’amusement et le bonheur des autres. Très tôt j’organisais des spectacles, des événements, c’est pour ça que la plus grande partie de ma vie d’étudiante fut consacrée au bénévolat. J’ai découvert l’animation il y a huit ans et depuis, je m’éclate à éduquer, amuser, animer petits et grands dans mon cadre professionnel. Je suis titulaire d’un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport), qui me permet, entre autres, de faire de la direction d’équipes.

    LEDQG : Pouvez vous nous expliquer brièvement ce qu’est que “La Guilde” et quel est votre rôle au sein de cette société coopérative?
    Marie : Brièvement ! OK ! La Guilde, c’est parti d’une soirée pendant un séjour Grandeur Nature : créer une structure professionnelle dans l’organisation de GN éducatifs! Allier loisir et utile ! Depuis, c’est une aventure partagée où chacun apporte sa pierre à l’édifice. Plus concrètement, on démocratise le jeu de rôle grandeur nature et on le fait valoir en tant que réel outil éducatif, permettant de développer les valeurs du vivre ensemble : tolérance, respect, empathie, cohésion, entraide... C’est un projet dont je suis fière ! On propose des ateliers, des stages, des séjours et des événements, à tous les publics à partir de 7 ans. On joue et on se marre avec des armes en mousse et des costumes de ouf ! Mon rôle là dedans, c’est un peu de coordination et un peu de tout. J’essaie de garder une vision extérieure et de définir les priorités, c’est pas facile. Je crée des temps de réunion pour bosser en commun. Je travaille et aide tout le monde, je m’assure que tout le monde va bien, je rencontre des partenaires et le réseau, je transmet mon savoir en termes de pédagogie... Et j’apporte de la bonne humeur !
    LEDQG : Pouvez vous nous expliquer ce qu’est le GN ?
    Marie : GN c’est Grandeur Nature. C’est plus précisément un type de jeu de rôles, où les participants incarnent des personnages. En gros, tu prends une personnalité et tu joues avec, le tout dans différents mondes : les possibilités sont infinies ! Tu peux être un gros guerrier avec une énorme hache complètement bête, comme une lady des années 40 accro à la mode ! Une fois ton personnage choisi, costumé et accessoirisé, tu peux vivre des aventures dictées par un scénario, une histoire à suivre où tu influes sur les événements, suivant tes décisions. Et surtout, on fait des rencontres, plus ou moins amicales...

    LEDQG : Mais alors êtes vous vous même un fana de GN?
    Marie : Oui et non. Je ne me considère pas comme une réelle fana ! Je trouve que c’est très drôle et que c’est un bon exutoire ! Par contre, utilisé comme outil éducatif, c’est très complet! Sport, activités manuelles et d’expression, outil de cohésion, jeu coopératif... Le rêve de tout animateur pro !

    LEDQG : A quel moment avez vous décidé de sauter le pas et d’en faire votre métier ? Ou à quel moment avez vous eu l’idée de créer cette structure ?
    Marie : On a décidé de créer cette structure à plusieurs, ça aurait été impossible autrement ! A la base, on était deux à faire du GN en espace jeunes et on s’est regroupé. On a bossé sur le projet pendant 6 mois, recherché des partenaires, peaufiné le projet... Puis naturellement, on a concrétisé en ayant des passionnés de GN qui nous ont rejoint. La SCOP existe officiellement depuis le 9 septembre 2016, et entre la naissance de l’idée et le dépôt des statuts, il s’est écoulé un an !

    LEDQG : En dehors du GN avez vous d’autres passe temps ? D’autres passions ?
    Marie : J’essaie toujours d’être active dans l’organisation de concerts ou d’événements associatifs, mais j’ai de moins en moins de temps avec tout ce qui se passe à la Guilde ! Sinon, je chante dans un groupe de métal et j’aime bien les médecines naturelles !

    LEDQG : Vous avez parlez à plusieurs reprise du monde associatif ! Est-ce un univers qui est important à vos yeux ?
    Marie : Bien sûr! Être bénévole dans une association, c’est donner de l’énergie pour une cause qui nous parle, sans attendre d’autre satisfaction que de voir les autres sourire ! Les associations sont, aujourd’hui, indispensables dans de nombreux domaines, surtout dans le culturel et le social !

    LEDQG : Mais alors pourquoi avoir choisi ce statut pour la Guilde ? Et d’ailleurs pouvez vous nous en dire plus au sujet des SCOP ?
    Marie : Sincèrement, c’est une question à laquelle il nous a fallu du temps pour répondre ! Au départ on voulait créer une association mais nous voulions aussi être salariés. Nous ne voulions pas de bureau d’association factice, nous voulions que tous les membres du projet puissent en faire leur profession. La SCOP nous a paru le bon compromis car cela permet que tous les salariés soient décisionnaires, sans hiérarchie ou prises de décisions unilatérales, comme on peut l’observer parfois dans certaines entreprises modernes. On oeuvre tous à faire marcher la Guilde, on se fait confiance, on est tous au même niveau et tous persuadés de la réussite de notre aventure !

    LEDQG : Merci Marie d’avoir pris un peu de temps pour nous parler de vous et de La Guilde qui, j'espère, fera rêver le plus de monde possible !

Propos recueilli le 17/12/2016 par Brice Monnier pour L'Echo Du Quartier Général.