Projet Pédagogique

Présentation

« La Guilde » est une SARL COOP 47 qui s'inscrit dans le mouvement de l'éducation populaire avec une dimension d'économie sociale et solidaire. « La Guilde » a pour finalité de participer, avec tous les acteurs sociaux, éducatifs, économiques et culturels de ses territoires d'intervention, au bien-vivre ensemble. Emploi, éducation, culture, loisirs sont interdépendants ; personne ne peut faire l'économie d'une solidarité entre acteurs.

La structure se définit comme une offre de loisir éducatif pour les enfants, les jeunes, les adultes et les familles de ses territoires d'intervention. En participant à des activités culturelles, de loisirs, éducatives, ces publics construisent leur identité, développent leur autonomie, leurs compétences et trouvent leur place dans la société. C'est pourquoi « La Guilde » doit permettre à l'individu de pratiquer les activités de son choix, dans un cadre collectif et dans un temps autre que celui de la famille, de l'école ou du travail. L'intention principale est d'accompagner la construction d'individus sensibles, éclairés, critiques, capables de communiquer et de coopérer.

Orientations

« La Guilde » s'est fixé différentes grandes orientations :
  • Organiser des loisirs et des vacances pour tous les publics
  • Promouvoir une activité spécifique et originale 
  • Participer à l'éducation
  • Participer à une économie sociale et solidaire 
  • Porter une attention particulière à la formation et la gestion des équipes

Objectifs éducatifs

« La Guilde » souhaite développer une action éducative auprès de ses différents publics.

1- Accompagner les individus dans leur construction identitaire

  • accompagner les jeunes et les enfants dans leurs relations interpersonnelles
  • développer un esprit de coopération et d'entraide
  • aider le public à se construire dans le respect de l'Autre
  • permettre aux participants de découvrir les jeux coopératifs
  • amener les individus à s'ouvrir à la richesse d'un groupe qui s'entraide
  • ouvrir au monde
  • accompagner les jeunes et les enfants dans l'acquisition des codes sociaux
  • amener le public à avoir un regard critique sur le monde et la société
  • permettre la réflexion des jeunes autour des travers possibles des écrans
  • accompagner les individus dans leur gestion des émotions
  • accompagner la personne dans la connaissance de soi et de ses limites
  • agir dans le respect de l'environnement et transmettre ces valeurs
  • développer le sentiment d'empathie
  • amener les jeunes et enfants à s'exprimer
  • développer l'imagination
  • responsabiliser les jeunes, les enfants et les rendre autonomes

2- Permettre un accès aux loisirs pour tous afin de créer une mixité sociale

  • proposer un support ludique, plaisant, ouvert et original
  • étendre notre territoire d'intervention
  • proposer un panel d'activités adapté à l'âge, à la demande et au type de public
  • démarcher aussi bien les particuliers que les professionnels (mairie, établissements scolaires, associations...)
  • mettre en place une grille tarifaire adaptée aux revenus des familles
  • permettre des facilités de paiement (ex : étaler des mensualités en dix fois sans frais...)

3- Permettre de vivre un temps de loisirs, de vacances et de plaisir

  • veiller à la sécurité morale, physique et affective des participants
  • respecter le rythme de l'individu
  • proposer une partie de nos activités dans un cadre de pleine nature
  • apporter une attention particulière à la qualité des repas (local, bio...)
  • créer une atmosphère de détente, de confiance et de bonne humeur
  • amener le public à couper avec ses habitudes, faire vivre un temps déconnecté

4- Développer le vivre ensemble et la convivialité

  • mettre en place des règles de vie communes à chaque séjour en concertation avec les participants
  • entretenir des relations de confiance, d'écoute et de partage entre êtres humains
  • développer l'humour et l'autodérision
  • développer l'esprit de tolérance et de respect
  • travailler les gestions de conflits de manière non violente

5- Permettre de découvrir de nouvelles pratiques culturelles et artistiques 

Diversité des supports :
  • escrime
  • théâtre d'improvisation
  • couture
  • construction
  • arts plastiques
  • travail du cuir
  • écriture (scénario, rôles...). 
Diversité des univers utilisés en jeu : 
  • médiéval fantastique, 
  • contemporain, 
  • années 30,40,50...

6- Garantir des actions de qualité

  • évaluer en permanence nos actions et réajuster
  • veiller à une formation et préparation spécifiques des équipes d'animation

Outil éducatif

1- Le Grandeur Nature, c'est quoi ?

Le Grandeur Nature est avant tout un jeu de rôle. Le jeu de rôle se définit par l’interprétation du rôle. Chaque joueur interprète un personnage de fiction (parfois plusieurs) et contrôle entièrement les actions de celui-ci. Cette interprétation est improvisée et basée sur les logiques du personnage sans considération pour un public de spectateurs.

Le jeu de rôle Grandeur Nature ou simplement Grandeur Nature (abrégé GN) est une forme ludique de jeu de rôle dans laquelle les joueurs incarnent physiquement un personnage dans un univers fictif. Les joueurs interprètent leur personnage par des interactions et des actions physiques, d'après des règles de jeu et l'arbitrage d'organisateurs. Les univers fictifs de jeu incluent des univers réalistes modernes ou historiques, et des univers futuristes ou fantastiques.

La description du cadre fictif du jeu, la définition des règles, l'élaboration du scénario et des personnages (histoire, fiches) sont les principaux éléments des auteurs de GN. Les éléments déterminant sont notamment le type de GN (social, action), le thème ou genre d'univers fictif, la personnalisation des personnages, le nombre de personnages joueur (PJ), les lieux disponibles ou encore le nombre de personnages non-joueur (PNJ).

Tout ce travail d’écriture et d’organisation sera à la charge des organisateurs ou des animateurs, suivant le format choisi. Les organisateurs sont un petit groupe de participants et/ou d' animateurs volontaires pour faire ce travail d'écriture dans le but de le proposer à des joueurs. Le groupe de participants « organisateurs » pourra donc choisir l'univers, l'intrigue principale, les personnages et les actions à réaliser.

2- Le Grandeur Nature, pourquoi ?

5 bonnes raisons :
  • Le GN est avant tout une activité sportive et de plein air. En effet lors d’un GN les joueurs, les personnages non joueurs et les organisateurs peuvent parfois parcourir plusieurs kms par jour en marche ou en course. A cela se rajoute les scènes de combat ou de batailles théâtralisées réputées .pour leur effort intense. A la différence de leurs autres loisirs, le GN est une véritable activité sportive. De plus, il se pratique de préférence en pleine nature (bois, plaines, forêt...), en plein air.
  • Lors d’un GN, l’immersion dans l’univers proposé est totale il est donc primordial de couper toutes les connexions qui nous sont si chères ! Plus d’internet, plus de télévision, plus de jeux vidéos et surtout plus de téléphone portable. L’intérêt est de montrer qu’il est tout à fait possible de s’amuser sans écran, et surtout qu’on peut y prendre goût !
  • Un GN ça ne se fait pas seul. En effet tous les joueurs vont pouvoir et devoir revenir à un contact humain réel et pour certains cela n’est parfois pas évident. De plus, un soin tout particulier est pris à rendre les GN de « La Guilde » le plus coopératif possible. Dans un monde ou l’on nous apprend de plus en plus à être solitaire et individualiste, le GN se place alors comme une activité ou les participants vont devoir réapprendre le contact aux autres, le vivre ensemble et la coopération.
  • Le GN offre une multitude de pratiques en une. Tout d’abord comme vu plus haut le sport, mais aussi beaucoup de théâtre, des ateliers d’activités manuelles (pour de la création de costume et d’armes en mousse), et surtout des ateliers d’écriture, notamment pour les organisateurs qui auront plusieurs dizaines de pages de scénario à écrire. Les joueurs ont eux aussi leur histoire à rédiger en faisant preuve d'imagination.
  • Étant donné que le Grandeur Nature a un vocabulaire et des univers qui se rapprochent des jeux vidéos, il est apprécié de tous les publics. Ce qu'il fait que les participants ne se rendent même pas compte des efforts qu’ils fournissent sur un atelier GN. Cette activité est fédératrice et une réelle source de bien être pour les participants.

Il vrai que le GN a des chances d’attirer un type de public particulier, à savoir jeunes, enfants et adultes déjà immergés dans le monde du jeu et par extension des jeux vidéos, et parfois même déjà dans le jeu de rôle. Il est clair qu’un de nos objectifs principaux sera d’étendre notre proposition à des publics différents dans le but de créer la plus grande mixité dans nos actions. Il est pour nous limpide, que cette mixité sera, à terme, l’une des clefs de notre succès, en multipliant les supports et les univers.

L'outil éducatif principal de notre action est donc le jeu de rôle grandeur nature, sous différents formes. Nous nous appuyons et construisons nos interventions sur :

  • L'imagination à travers la diversité des époques, personnages et décors
  • L'entraide, la solidarité et la coopération en fédérant les joueurs autour d'un objectif commun
  • L'empathie et l'ouverture d'esprit développée avec l'interprétation de différents personnages
  • Le fairplay et l'autonomie en laissant les joueurs libres de leurs actions dans un cadre clair
  • La responsabilisation face à des choix à faire et leurs conséquences sur le jeu
  • Le sport, le plein air et les activités manuelles, le retour aux plaisirs simples
  • L'expression à travers le théâtre d'improvisation et le choix du personnage

.Les actions éducatives

Chaque action fera l'objet d'un projet d'animation où seront déclinés les différents objectifs pédagogiques. Nous évaluerons chaque objectif selon des critères et indicateurs précis. L'évaluation est une nécessité absolue pour mener à bien des actions de qualité. Dans l'intérêt même des usagers, et pour répondre à notre obligation à l'égard de nos partenaires, il est nécessaire de vérifier que les moyens sont en adéquation avec les objectifs visés. Les résultats, critères et méthodes d'évaluation sont définis lors du montage des projets.

Une convention spécifique sera établie avec le partenaire pour définir les interventions et contenus. Au préalable, une ou plusieurs réunions de préparation devront être organisées pour permettre une définition claire du cadre d'intervention et une étude des besoins de la structure partenaire.

  • Ateliers escrime, théâtre ou construction (costumes, armes en mousse, objets de jeu...) :
    initiation au combat à l'épée en mousse théâtralisé (improvisation), activités manuelles (couture, découpe...) / durée : 2h / lieu : à définir avec la structure partenaire / un animateur intervenant pour 8 jeunes (à ajuster en fonction des besoins et des encadrants présents) / période scolaire, périscolaire ou de vacances
  • Soirée enquête :
    avec scénario préétabli, suivant les valeurs éducatives à développer souhaitées / durée : 3h / lieu : à définir avec la structure partenaire / un animateur intervenant pour 8 jeunes / période scolaire, périscolaire ou de vacances
  • Mini GN / Séminaires (team building) :
    Petit jeu en grandeur nature avec différents univers, suivant les valeurs éducatives, envies et besoins du public / durée : 4h / lieu : à définir / un animateur intervenant pour 8 jeunes (à ajuster en fonction des besoins et des encadrants présents) / période scolaire, périscolaire ou de vacances
  • Projet d'animation en partenariat sur le long terme :
    Exemple de base de travail : une séance par mois pour la préparation des joueurs (construction, initiation théâtre, écriture et interprétation des personnages et combat) et une autre par mois pour l'accompagnement des organisateurs. Un séjour de 4 jours minimum en été organisé pour jouer le scénario décidé / durée : de septembre à juin pour la préparation et séjour sur juillet ou août / un animateur intervenant pour 8 jeunes